APPELEZ–NOUS! OU TEXTEZ-NOUS! : 514-581-4456 / info@bugbusters.biz

NOUS SOMMES DES SPÉCIALISTES

Nom latin: Xestobium rufovillosum

Description :

Deux espèces se retrouvent principalement dans les habitations, soit la petite vrillette

et la grosse vrillette.
Les adultes de la petite vrillette (2,5 à 5 mm) et de la grosse vrillette (5 à 7 mm) ont un
corps massif et globuleux, et leur tête est cachée sous le thorax en forme de capuchon.
La petite vrillette a une forme allongée et est de couleur brun chocolat avec des
ponctuations sur les élytres (le dos) , tandis que la grosse vrillette est plus trapue,
de couleur brun foncé et a des espèces de touffes de poils jaunâtres sur les élytres.
Son thorax porte trois paires de pattes.
Les adultes ont des ailes et sont attirés par la lumière du jour
La larve (5 à 7 mm pour la petite vrillette et jusqu’à 11 mm pour la grosse vrillette)
est arquée, de couleur blanc crémeux et couverte de poils.
Reproduction:
Les adultes ne quittent leurs galeries que pendant une courte durée. Pendant l’été
ils s’accouplent, après quoi ils pénètrent à nouveau dans le bois, afin d’y pondre
20 à 40 œufs. Ils sont blanc laiteux et mesurent à peine 0,5 mm.
L’éclosion de la larve a lieu quatre à cinq semaines après la ponte. Dès l’éclosion  elles
forent des couloirs désordonnés et transpercent le bois de part en part. Le stade larvaire
de la petite vrillette s’étale sur deux à quatre ans, et celui de la grosse vrillette sur trois
à cinq ans, selon la température et d’autres facteurs; une humidité élevée favorise par
exemple un développement rapide des larves. Si les conditions environnementales ne
sont pas favorables, le stade larvaire peut se prolonger jusqu’à 10 ans.
il a été établi que le nombre d’insectes de la première génération se trouve multiplié
par dix en dix ans.
Les larves creusent dans I’aubier, de préférence dans le bois de printemps qui est tendre
et nourrissant. La présence des larves appelées vulgairement Vers de bois se reconnaît
à la sciure qui sort des petits trous.
Il est à noter que les dommages dans le bois sont essentiellement causés par les larves.
Cette espèce doit son nom d’Horloge de la mort aux «tic-tacs» réguliers que la femelle
fait entendre en frappant de la tête et du thorax contre les parois des galeries.
Les dégâts occasionnés aux meubles, aux poutres ou aux cadres anciens sont considérables.
En cas d’infestation massive, le bois tombe en poussière.
Habitudes:
Les vrillettes vivent naturellement à l’extérieur, mais elles se plaisent très bien dans les
habitations. Elles s’attaquent plus particulièrement au bois d’œuvre (charpentes et planchers),
mais également aux meubles, aux oeuvres d’art et aux bibliothèques.
La petite vrillette montre une préférence pour le bois humide et se développe aussi bien
dans les essences de feuillus que de résineux.
La grosse vrillette peut également se développer dans les feuillus et les résineux,
mais contrairement à la petite vrillette, le bois humide est indispensable à son
développement.
L’humidité entraîne le développement de champignons lignicoles dans le bois, et l’azote
produit par les champignons ainsi que l’eau fournissent les nutriments nécessaires à
son développement. Une humidité minimale de 22 % est indispensable au développement
de champignons et, par conséquent, au développement de la larve. La température doit se
situer entre 20 et 25 °C.
Bien entendu une humidité excessive est très souvent liée à des infiltrations
(défectuosités des toitures, fuites de canalisations, fissures de la maçonnerie au niveau
de l’encastrement de la charpente, remontées humides dues à un drainage des fondations
absent ou défaillant, mauvaise isolation par rapport au sol, etc…).
Les vrillettes semblent épargner les essences tropicales.
Prévention:
Comme les vrillettes sont attirées par le bois humide, il faut éliminer l’excès d’humidité
dans les pièces problématiques. Cette humidité est souvent liée à des infiltrations d’eau
provenant de la toiture, de la canalisation, des fissures ou encore des dégâts d’eau,
de tempêtes, d’inondations, etc.
Afin de prévenir les infestations, il faut vérifier régulièrement l’état du bois, surveiller
l’apparition de signes de présence (trous de sortie, fèces, présence d’adultes
près des fenêtres),
Les adultes de la petite et de la grosse vrillette forment des trous de sortie typiquement
circulaires dans le bois. Ceux de la petite vrillette mesurent de 1 à 3 mm, et ceux de la
grosse vrillette de 2 à 4 mm. Ces trous sont plus ou moins localisés et nombreux.
Il est également possible de confirmer la présence de vrillettes en observant (à la loupe)
les fèces caractéristiques. Les excréments de la petite vrillette sont très petits,
cylindriques et allongés, tandis que ceux de la grosse vrillette sont plus ronds,
plus gros et ressemblent à de minuscules lentilles.
Ces infestations sont graves et peuvent endommager sévèrement les habitations
et les meubles, des traitements peuvent être appliqués dans la maison mais devraient
être administrés par des spécialistes pour vous assurer que toutes les sources
d’infestation sont traitées convenablement.
 

APPELEZ–NOUS! OU TEXTEZ-NOUS! : 514-581-4456 / info@bugbusters.biz