APPELEZ–NOUS! OU TEXTEZ-NOUS! : 514-581-4456 / info@bugbusters.biz

NOUS SOMMES DES SPÉCIALISTES

Description :

La pyrale Indienne de la farine ne doit pas être confondue avec la mite.
Son corps mesure environ 10 mm et les ailes ont à peu près 16 mm d’envergure.
Ses ailes sont recouvertes de « poudre » (écailles).
Lorsqu’elle n’est pas active, la pyrale place ses quatre ailes de façon à ce qu’on
ne puisse en voir que deux.
Ces ailes visibles semblent traversées par une grande bande pâle, tandis que
leurs extrémités affichent un brun roux contrastant.
Les larves ont la tête noire et le reste du corps crème et mesurent environ 2 cm de
longueur à la fin du dernier stade
Reproduction:
La femelle débute généralement la ponte 3 jours après son émergence.
Elle pond de 200 à 400 œufs sur les produits alimentaires qu’elle a infestés, ou elle
les déposes à proximité.
Dans des conditions normales de température, l’éclosion survient 3 jours plus tard.
Le stade larvaire dure une quarantaine de jours, mais il peut durer jusqu’à un an lorsque
les conditions sont défavorables.
La chenille se nourrit de produits alimentaires tout en laissant un fil de soie derrière elle.
Le stade de la chenille peut subir les températures les plus froides.
Certaines chenilles vont même entrer en diapause, une sorte de torpeur qui leur permet
d’attendre des conditions plus favorables et les rend plus résistantes aux traitements.
Dans les cas de fortes infestations, la surface des grains ou des aliments peut être
recouverte de fils enchevêtrés que les chenilles laissent dans leurs déplacements.
Quand la chenille est prête à se métamorphoser,  elle tisse un cocon à la surface des
produits infestés ou dans les fentes et les fissures adjacentes.
Ce n’est que une à quatre semaines plus tard que le papillon émerge.
Lorsque les conditions de température sont favorables et que la nourriture est
abondante, il peut y avoir 4 et même 5 générations par année.
Habitudes:
Plusieurs produits alimentaires sont la cible de la pyrale indienne de la farine:
la farine, le blé, le son, les fruits déshydratés, les noix, les piments rouges séchés,
les graines de semence, le chocolat, le lait en poudre,  les biscuits etc. Elle
consomme à l’occasion des substances végétales et animales séchées comme
les collections d’insectes, les spécimens de musée, les graines pour oiseaux,
les herbes sèches et la nourriture pour animaux domestiques. Des larves s’en
seraient même déjà prises à des pommes et des poires fraîches dans un entrepôt.
Elles pondent souvent leurs oeufs sur le carton ondulé.
Les dommages sont causés par les chenilles. La nourriture infestée est enchevêtrée
de fils de soie et de fourreaux contenants les excréments des larves.
On voit voler les papillons dans les endroits sombres, mais ils se cachent de la lumière.
Prévention:
Examinez tous les aliments et les empaquetages rapportés à la maison pour vous
assurer qu’ils sont exempts de parasites.
Assurez-vous de la fraîcheur des aliments achetés.
Achetez les produits céréaliers en petite quantité, surtout l’été.
Gardez les excédents alimentaires dans des contenants hermétiques afin d’éviter
que les insectes présents ne se propagent aux autres aliments.
Ne prolongez pas l’entreposage d’aliments durant de trop longues périodes.
Lorsqu’il y a présence de pyrales, il faut en premier lieu déterminer qu’elle est la source
d’infestation et éliminer tous les aliments contaminés. Vous serez tentés de mettre les
aliments infestés dans un sac à ordures et de les sortir rapidement de votre demeure
pour vous en débarrasser. Il est toutefois préférable de les exposer à des températures
extrêmes en les congelant pendant quelques jours ou en les cuisant au four afin d’être
certains que ces insectes ne se retrouveront plus dans l’environnement.
Parfois le problème sera réglé après cette étape, mais il faudra demeurer encore plus
vigilants dans les jours et les semaines à venir au cas où l’infestation ne serait pas
contrôlée.
Dans certains cas, les aliments qui n’étaient que légèrement infestés peuvent être
conservés si vous les exposez à ces températures extrêmes.
Dans d’autres cas, une telle pratique est déconseillée, car la présence des insectes
dans les aliments favoriserait la production de toxines dangereuses,
produites par des champignons microscopiques, qui ne seraient pas détruites par
la chaleur.
II est important de vérifier l’ensemble des produits entreposés. Un bon ménage des lieux
infestés s’impose.
II faut éliminer tous les cocons que l’on retrouve fixés aux tablettes, aux murs ou au plafond.
Les fissures et les joints sont particulièrement à surveiller.
L’élimination des produits infestés et un bon nettoyage suffisent souvent à solutionner
le problème.
En dernier lieu, des traitements peuvent être appliqués dans la maison mais devraient
être administrés par des spécialistes pour vous assurer que toutes les sources
d’infestation sont traitées.
 

APPELEZ–NOUS! OU TEXTEZ-NOUS! : 514-581-4456 / info@bugbusters.biz