Nom latin: Mephitis mephitis

Description :

Mammifère de petite taille.
Son pelage est noir, mais il porte deux rayures blanches sur le dos.
Elle a une grande queue en forme de plumeau.
Son poids varie d’un à 5,3 kilogrammes.
Elle possède une mâchoire puissante et de longues griffes acérées.
Quand elle est menacée, la moufette lance un liquide très malodorant, arrosant ceux qui l’effraient. Ce fameux liquide peut provoquer des nausées et une cécité passagère. Le liquide est projeté par les canaux de ses glandes anales.
La portée du liquide est d’environ cinq mètres, mais l’odeur se fait sentir beaucoup plus loin.
Reproduction:
La femelle n’a qu’une seule portée par année et chaque portée compte de 2 à 10 petits qui arrivent à leur maturité en six mois environ. Comme l’homme est le seul véritable prédateur de la mouffette, il est facile d’observer les jeunes jouer sans crainte même près des habitations.
Habitudes:
La moufette s’active surtout pendant la nuit et se repose le jour. C’est un animal solitaire qui mange de tout : insectes, graines, fruits, noix, plantes, petits mammifères, oiseaux, reptiles et apprécie particulièrement les déchets.
Les moufettes occupent généralement des terriers abandonnés par des marmottes, des renards ou d’autres mammifères de taille semblable ou supérieure et creusent rarement leur propre terrier. Elles utilisent également des souches, des tas de pierres ou des monceaux de détritus; elles pourront même élire domicile sous une maison, sous une véranda ou dans une cave.
Cette dernière habitude est particulièrement courante dans les régions agricoles.
Lorsque la moufette creuse elle-même son terrier, il est généralement rudimentaire, mais lorsqu’elle hérite de celui d’un autre animal, il peut être très perfectionné. On peut y trouver de une à cinq ouvertures bien dissimulées qui conduisent à tout un système de tunnels et de chambres. L’une de celles-ci, garnie de feuilles, sert de nid. Les feuilles peuvent également être utilisées pour obturer les ouvertures du terrier par temps froid.
La moufette peut quitter son terrier en quête de nourriture à n’importe quelle heure de la journée, mais elle s’absente généralement à partir de la fin de l’après-midi ou en début de soirée pour toute la nuit. Elle s’approvisionne dans un rayon d’environ 800 m, et peut s’aventurer jusqu’à 2 km de son terrier en une nuit.
Munie dès l’automne d’une épaisse couche de graisse, la moufette choisit, en novembre ou en décembre, un terrier profond où elle passera l’hiver. On a déjà trouvé jusqu’à 20 moufettes dans un seul abri; mais elles y sont généralement beaucoup moins nombreuses.
Le mâle reste actif jusqu’à ce que la température atteigne environ 10 °C sous zéro; il peut alors rejoindre sa propre famille ou d’autres mâles, ou même se terrer tout seul. Il peut sortir brièvement de son gîte à n’importe quel moment de l’hiver. Une même tanière peut abriter des mâles et des femelles, des jeunes et des vieux.
À la fin de février, dans certaines régions du Canada, l’animal commence à sortir de sa torpeur hivernale et reprend toutes ses activités vers la fin de mars.
La moufette n’a comme prédateurs naturels que les lynx, les renards, les coyotes, les carcajous et les couguars.
Prévention:
Comme la mouffette n’a pas beaucoup de prédateurs naturels, elle n’a pas peur de grand chose et se retrouve souvent dans les mêmes environnements que les humains.
Ce qu’il faut savoir:
Si vous rencontrez une moufette ? D’abord, elle essayera de s’éloigner. Mais si elle est très effrayée et si la fuite n’est pas possible, elle vous avertira en levant la queue.
Si vous ignorez cet avertissement, la moufette commencera à taper du pied.
Si cet avertissement sonore n’a pas d’effet, elle hausse le dos et fait semblant d’attaquer.  Elle grattera le sol avec ses pattes avant tout de suite après.
Si l’avertissement n’est pas encore assez dissuasif, elle s’arque le dos et arrose son adversaire vers les yeux. Ce jet double sera projeté avec précision.
L’odeur est extrêmement puissante et tiendra deux semaines, alors nous vous recommandons d’écouter ses avertissements et de vous éloigner immédiatement, et tranquillement pour observer cet animal d’un peu plus loin.
Si une mouffette ou une famille de mouffettes a élu domicile chez vous où à proximité de chez vous, nous vous recommandons de faire appel à des experts en gestion parasitaire pour les piéger et les relocaliser. Prenez garde, ces animaux ne sont pas faciles à attraper et vous vous exposez à de sérieux dangers si vous tentez la capture vous-mêmes.
 

VOUS CHERCHEZ UN EXPERT? CONTACTEZ-NOUS. 514 581 4456