APPELEZ–NOUS! OU TEXTEZ-NOUS! : 514-581-4456 / info@bugbusters.biz

NOUS SOMMES DES SPÉCIALISTES


Nom Latin: Marmota monax

Description :

La marmotte a un corps trapu, une tête large et plate et un cou qui semble presqu’absent. Les oreilles sont petites et rondes, les membres courts et puissants, et la queue relativement courte et drue. Les pattes antérieures possèdent 4 doigts, en plus d’un pouce rudimentaire recouvert d’un ongle plat. Les pattes postérieures se terminent par 5 doigts bien formés. À l’exception du pouce, tous les doigts sont munis de griffes plates et incurvées.
Comme les autres rongeurs, la marmotte possède 2 paires de grosses incisives placées à l’avant de la bouche. Celles-ci croissent continuellement mais seule leur face antérieure est recouverte d’émail, de sorte qu’elles s’usent en biseau et deviennent tranchantes comme un ciseau.
La marmotte mesure entre 45,7 et 65,7 cm de long. Elle pèse, en général, 2,5 à 4,5 kg, son poids atteint son maximum à l’automne. Le pelage, constitué de duvet dense et laineux sur les flancs et le dos, va du brun clair au brun foncé. Sur le ventre, où le duvet manque, il apparaît plus pâle ou roux. Les pieds, ainsi que la queue parfois, sont noirs.
Reproduction:
Période du rut: mars ou avril
• Durée de la période de gestation: 32 jours
• Nombre de portées par année: 1
• Nombre de petits par portée: 4 ou 5, en moyenne
• Période de mise bas: avril-mai
La Marmotte commune s’accouple peu après sa sortie d’hibernation, soit en mars ou en avril. Au cours de cette période, les bagarres entre mâles éclatent souvent. Après une gestation d’environ 32 jours, la femelle donne naissance à une portée comptant entre 2 et 9 petits, le plus souvent 4 ou 5. Les nouveau-nées sont nus, aveugles et sans défense. Leur peau est rose et plissée. Ils pèsent de 25 à 30 g et mesurent environ 10,5 cm de long.
À deux semaines, les petits sont couverts de poils courts et noirs. Entre les 26e et 28e jours, les yeux s’ouvrent. Peu après, ils commencent à manger des plantes vertes. À 5 semaines, ils sont déjà de véritables marmottes miniatures. Le sevrage survient vers la 6e semaine. La plupart quittent le gîte familial vers l’âge de 3 mois. En général, ils atteignent la maturité sexuelle au cours de la 2e année.
Habitudes:
La marmotte fréquente les champs, les terrains accidentés, les lisières des bois, les forêts clairsemées, les parcs urbains et les pentes rocheuses. Il lui arrive aussi d’élire domicile sur les talus bordant les autoroutes. Les terrains qu’elle semble préférer sont sablonneux et bien drainés.
La Marmotte commune est avant tout herbivore. Elle se nourrit principalement de trèfle, de luzerne, de renoncule, de pissenlit et de plantain. Tôt au printemps, elle doit cependant se contenter de ramilles et d’écorce de petits arbustes. Plus tard, il lui arrive de manger des fruits et des légumes des jardins. Son régime comprend aussi quelques insectes et, à l’occasion, des oisillons.
La Marmotte est sédentaire et plutôt solitaire. Elle signale sa présence grâce à l’odeur de musc que répandent ses glandes anales et celles de ses joues. Elle vit dans un terrier constitué d’au moins 2 chambres reliées par un réseau de galeries pouvant courir sur plus de 8 m. Souvent, elle s’assied à l’entrée de son terrier, ou sur les promontoires à proximité, pour scruter les alentours. Si un intrus s’approche trop, elle plonge dans son gîte en émettant un sifflement strident. Elle peut aussi produire un « fiou » sourd ou claquer des dents.
La marmotte jouit d’une vue et d’une ouïe excellentes. Elle peut aussi grimper et nager sans difficulté. Étant massive, sa vitesse de course ne dépasse toutefois pas 17 km/h.
Durant la saison chaude, la marmotte s’active surtout le jour. Elle n’amasse pas de victuailles mais mange énormément. Elle se constitue ainsi une réserve de graisses représentant jusqu’à 55% de sa masse corporelle à l’automne.
Dès octobre, la marmotte entre en léthargie. La température de son corps passe alors de 37 oC à 4,5 oC et son rythme cardiaque de 80 à 4 ou 5 pulsations par minute. La respiration devient, quant à elle, presqu’imperceptible. Jusqu’à la mi-mars, cette léthargie sera cependant entrecoupée de courtes périodes de réveil, tous les 4 à 6 jours, pour permettre à la marmotte d’uriner ou de déféquer.
À l’état sauvage, la marmotte vit de 4 à 6 ans. Outre l’homme, ses principaux prédateurs sont le Renard roux, le chien, le Coyote, le Lynx roux, l’Ours noir, le vison et certains oiseaux rapaces.
Prévention:
Comme la marmotte n’a pas beaucoup de prédateurs, il est difficile de l’empêcher de venir autour de nos habitations si elle y retrouve abri et nourriture.
On peut tenter de l’effrayer en disposant des objets qui font du bruit ou des reflets de lumière près des potagers mais cela ne fonctionne pas tout le temps.
On peut aussi la capturer facilement avec des appâts et un piège. Puis la relocaliser dans un endroit où elle ne nuira pas.
Nous vous recommandons par contre de faire faire le travail par un spécialiste car ces animaux, qui ont l’air très calmes et paisibles, sont souvent agressifs lorsqu’on les capture.
 

APPELEZ–NOUS! OU TEXTEZ-NOUS! : 514-581-4456 / info@bugbusters.biz