APPELEZ–NOUS! OU TEXTEZ-NOUS! : 514-581-4456 / info@bugbusters.biz

NOUS SOMMES DES SPÉCIALISTES

Nom Latin: Camponotus Pensylvanicus

Description :

La fourmi noire gâte-bois est un insecte qui vit en colonie.
Une variété est noire et rouge.
On retrouve au sein d’une même population plusieurs centaines ou plusieurs milliers
d’individus appartenant à l’une des 3 castes suivantes: les reproductrices
mâles et reines), les ouvrières et les soldats.
Les colonies peuvent contenir de 2 000 à 6 000 individus
 
Les mâles sont ailés et meurent après avoir fécondé la reine.
Leur couleur varie du rouge au noir.
Ils mesurent de 9 à 10 mm.
Tous les mâles ont deux paires d’ailes.
Les ailes antérieures sont beaucoup plus longues que les ailes postérieures.
 
Les reines perdent leurs ailes après l’accouplement.
Leur couleur varie du rouge au noir.
La reine d’une colonie de fourmis charpentières a un abdomen ultra développé.
Elles sont les plus gros individus de la colonie et mesurent jusqu’à 18 mm.
 
Les ouvrières sont des femelles stériles et sans ailes. Leur couleur varie
et elles mesurent de 6 à 10mm.
Elles possèdent des pièces buccales broyeuses bien développées.
 
Les soldats sont des femelles stériles, sans ailes.
Leur taille est légèrement supérieure à celle des ouvrières.
Leur tête et leurs pièces buccales sont plus grosses.
La présence de soldats de grande taille indique une colonie plus mature, qui vit au
même endroit depuis longtemps.
 
Reproduction:
 
L’accouplement des fourmis charpentières a généralement lieu en mai. 
Chaque jeune reine s’accouple avec un seul mâle et la copulation a lieu en vol.
L’abdomen de la reine contient une spermathèque. Ce petit réceptacle sphérique
reçoit les spermatozoïdes du mâle lors de l’accouplement. La spermathèque produit
des substances nutritives qui gardent la semence en vie durant plusieurs années, 
ce qui permet à la reine de pondre des milliers d’œufs sans avoir de nouveaux 
contacts avec un mâle.
 
Après le vol nuptial et l’accouplement, la reine fécondée fait tomber ses ailes en les 
frottant avec ses pattes. Elle cherche ensuite un endroit propice pour installer sa colonie.
Il s’agit par exemple d’un tronc d’arbre, d’une grosse souche ou d’une pièce de bois.
Une fois dans son nouveau domicile, la reine pond ses premiers œufs.
Elle s’occupe seule de cette première couvée, qu’elle nourrit à partir de ses propres 
réserves. Les premières ouvrières adultes sont toutes petites. Cette première génération
d’ouvrières, et toutes les générations suivantes, prennent en charge les travaux de
la fourmilière : entretien, agrandissement de l’abri, ravitaillement des occupants, etc.
La reine est la seule femelle qui pond dans une colonie et elle consacre sa vie à 
cette occupation.
Lorsqu’une nouvelle reine fonde une colonie, elle nourrit les premières larves à l’aide 
d’œufs alimentaires, qui ne renferment que des substances nutritives. La reine elle-même 
doit parfois se nourrir de ses propres œufs pour survivre jusqu’à l’entrée en fonction
des premières ouvrières. Plus tard, en cas de stress sévère causé à la colonie, la reine 
peut recourir au cannibalisme pour assurer sa survie.
 
Une colonie est bien consolidée au bout de trois à six ans, alors qu’elle compte 2 000 
ouvrières ou plus. À partir de ce moment, la reine produit à la fin de chaque été des 
individus ailés et sexués (mâles et futures reines). Ces nouveaux adultes reproducteurs 
accumulent des réserves et hivernent dans la fourmilière.
 
Habitudes:
 
Les fourmis charpentières sont des insectes omnivores. Dans la nature, elles se 
nourrissent du miellat produit par les pucerons et autres homoptères, d’insectes et de petits
invertébrés morts ou vivants, ainsi que des sucs de plantes et de fruits divers.
La nourriture est souvent consommée sur place par les fourmis chargées du
ravitaillement, puis régurgitée à la reine, aux larves et aux autres ouvrières quand elles 
rentrent au nid. Plus rarement, la nourriture peut aussi être rapportée intacte et stockée 
dans le nid. Les ouvrières se déplacent jusqu’à une centaine de mètres du nid dans 
leur quête de nourriture.
 
Lorsqu’elles entrent dans nos maisons, les fourmis ajoutent à leur menu une foule 
d’aliments sucrés, des viandes, de la nourriture pour animaux et des matières grasses.
Elles peuvent manger presque tout ce dont les humains se nourrissent. 
Elles cultivent des champignons dans le bois pourri qu’elle a localisé dans un endroit humide
de la charpente de la maison, occasionné par exemple par un dégât d’eau.
 
Prévention:
 
Toutes les maisons, sont vulnérables à l’infestation et aux dommages causés par ces 
fourmis.
À l’intérieur des résidences il faut garder les lieux propres et en bon état. 
Toute fuite d’eau de la toiture ou de la tuyauterie doit être réparée rapidement. 
Il faut éviter d’entreposer le bois de chauffage à l’intérieur.
 
À l’extérieur, il faut enlever tout le bois pourri qui entoure la résidence.
II est important, lorsqu’il y a une infestation, de localiser le ou les nids en observant le 
comportement des fourmis.
 
En dernier lieu, des traitements peuvent être appliqués mais devraient être administrés
par des spécialistes pour vous assurer que toutes les sources d’infestation sont traitées.
 
 

APPELEZ–NOUS! OU TEXTEZ-NOUS! : 514-581-4456 / info@bugbusters.biz